DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Présidentielle au Guatemala, Colom et Perez au coude à coude

Vous lisez:

Présidentielle au Guatemala, Colom et Perez au coude à coude

Taille du texte Aa Aa

Au Guatemala, le dépouillement se poursuit après la présidentielle d’hier, et on s’achemine vers un deuxième tour le 4 novembre prochain entre le social démocrate Alvaro Colom et le conservateur Otto Perez. Après dépouillement de plus de 70% des bulletins, c’est Alvaro Colom, avec un peu plus de 27% des suffrages, qui tient la corde. Ce chef d’entreprise de 56 ans se présente pour la troisième fois à la présidentielle. Lors du précédent scrutin en 2003, il avait été battu au second tour.

Derrière lui, avec moins de 25% des voix, le général à la retraite Otto Perez. “Le général de la paix”, comme on le surnomme, (c’est lui qui a signé la fin de 36 ans de guerre civile en 1996) a su séduire en promettant de lutter contre la corruption, la drogue et les gangs.

Le président qui sera désigné le 4 novembre sera élu pour un seul mandat de 4 ans et prendra ses fonctions en janvier.

Le scrutin d’hier a été émaillé de quelques incidents isolés , et les Guatemaltèques se sont déplacés à près de 60% selon les médias locaux. Mais ils n’ont pas plébiscité la femme la plus célèbre du Guatemala, Rigoberta Menchu, prix nobel de la Paix et militante des droits des Indiens. Avec moins de 3% des voix, sa première participation politique est un échec. Rigoberta Menchu qui avait été durement éprouvée par la mort de plusieurs de ses partisans, assassinés comme une cinquantaine d’autres militants pendant la campagne.