DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le salon automobile de Francfort : "propre et vert"

Vous lisez:

Le salon automobile de Francfort : "propre et vert"

Taille du texte Aa Aa

C’est sous le signe de la voiture verte que s’ouvre le 62ème salon automobile de Francfort. Au moment oú la pression sur les constructeurs augmente pour qu’ils intègrent la protection de l’environnement dans leurs priorités, il était délicat pour le plus grand salon automobile mondial d’ignorer le sujet. En vedette les bio-carburants, mais aussi les hybrides dont le japonais Toyota est le leader incontesté.

“ Il y a 10 ans, se rappelle Michael Koch de Toyota Europe, la presse venait vers nos hybrides, en nous disant qu’on était fou : qu’est-ce qu’une personne irait faire avec un moteur électrique dans sa voiture ? Et aujourd’hui ils y en a un million dans les rues avec un million de clients contents apparemment”.

Avec une prévision de 16 millions et demi de voitures vendues en 2008, contre 16,3 en 2007 et en 2006, l’essoufflement du marché automobile européen incite aussi au renouvellement des véhicules vers des modèles propres. Ceci dit, la protection de l’environnement a un prix et le consommateur n’est peut-être pas prêt à le payer : Un véhicule “propre” neuf vaut 2.000 euros de plus en moyenne que la version classique.

A Francfort, pratiquement toutes les grandes marques présenteront leurs nouveaux modèles verts : Nissan, avec son concept car electro, le Mixim, mais aussi Opel avec sa voiture électrique et même le spécialiste de la voiture de sport : l’allemand Porsche, qui est venu à Francfort avec son Cayenne 4X4 équipé d’un modèle hybride. Francfort nm’a pas oublié non plus les puristes : ceux qui rêvent devant d’autres modèles.