DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Une commission suisse contre le racisme dénonce des dscriminations dans le processus de naturalisation

Vous lisez:

Une commission suisse contre le racisme dénonce des dscriminations dans le processus de naturalisation

Taille du texte Aa Aa

En Suisse, la commission fédérale contre le racisme met au pilori certaines pratiques dans le processus de naturalisation. Dans son rapport, elle réclame des changements. La Suisse a les lois de naturalisation les plus sévères. Les étrangers doivent vivre pendant 12 ans dans le pays pour pouvoir être candidat à la citoyenneté helvétique.

La vice-présidente de la Commission fédérale contre le racisme, Boël Sambuc déplore des cas de discrimination raciale : “Nous avons des cas où tous les candidats musulmans ont été refusés, deux années de suite. (…). Et le prétexte n’est pas toujours évoqué, certaines personnes ont un peu honte d’avouer leur sentiment xénophobe, mais quand ils motivent le refus, c’est pour dire qu’ils ne sont pas intégrés, parce qu’ils sont musulmans.”

Singularité suisse, les décisions de naturalisation se prennent au niveau communal. Aussi la commission demande une procédure qui garantisse l‘équité de traitement et la transparence. Naturalisation, intégration, discrimination, les thèmes s’enchaînent à un peu plus d’un mois des élections en Suisse.