DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Vers une carte bleue européenne, sur le modèle de la carte verte américaine

Vous lisez:

Vers une carte bleue européenne, sur le modèle de la carte verte américaine

Taille du texte Aa Aa

C’est, à en croire la Commission, la réponse au vieillissement de la population et au manque de main d’oeuvre qualifiée dans certains secteurs. La proposition détaillée sera connue fin octobre, mais le commissaire Franco Frattini en a révélé l’essentiel. Ce nouveau permis de séjour donnerait aux étrangers qualifiés retenus le droit de travailler dans l’UE pour une période de deux ans, renouvelable. “Nous voulons promouvoir à la fois la mobilité de personnes qui obtiennent légalement un travail et une coopération plus étroite avec les pays d’origine”, a déclaré Franco Frattini.

Pour décrocher ce sésame, trois conditions et pas des moindres : avoir un contrat de travail, des qualifications professionnelles et un salaire supérieur aux minimas. Commentaire de cet eurodéputé : “Je pense que le commissaire Frattini a raison dans son constat du problème démographique de l’Europe, mais je ne crois pas qu’il faille aujourd’hui changer les conditions d’immigration. Ce n’est pas de cette façon que l’on pourra résoudre le problème démographique de l’Union européenne.”

D’après les statistiques mises en avant par Bruxelles, plus de la moitié des immigrés originaires des pays méditerranéens, du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord titulaires d’un diplôme universitaire vivent au Canada ou aux Etats-Unis, contre 5% en Europe.