DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Fièvre aphteuse : la même souche que les cas précédents

Vous lisez:

Fièvre aphteuse : la même souche que les cas précédents

Taille du texte Aa Aa

C’est un soulagement pour la Grande-Bretagne. Le cas de fièvre aphteuse découvert mercredi et ceux des mois de juillet et août ont la même souche. Autrement dit, la contamination pourrait se limiter au comté du Surrey. Les analyses définitives devraient le confirmer. L‘élevage touché se trouve à Egham, à une vingtaine de kilomètres de la zone où deux fermes avaient été infectées. Debby Reynolds, responsable vétérinaire : “Dans ces zones il y a eu un contact avec un animal atteint de la fièvre aphteuse sans qu’on le détecte, malgré tout le travail effectué ces dernières semaines et depuis début août”.

De quoi embarrasser Londres, qui avait annoncé samedi dernier l‘éradication de la maladie. Le gouvernement se défend pourtant de toute précipitation, soutenu par le président du syndicat national des agriculteurs. Peter Kendall explique que “les services vétérinaires de l’Etat ont travaillé en étroite collaboration avec ceux de l’Union européenne et ils ont estimé conjointement que les risques étaient suffisamment faibles pour lever les restrictions”.

Reste qu’avec ce nouveau cas, c’est le retour à la case départ, avec zones de quarantaine, interdiction de déplacement du bétail et, épreuve dramatique pour les éleveurs concernés, l’abattage de tout leur cheptel.