DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Une marche anti-guerre à Washington rassemble plusieurs milliers de personnes

Vous lisez:

Une marche anti-guerre à Washington rassemble plusieurs milliers de personnes

Taille du texte Aa Aa

La perspective d’une présence américaine en Irak toujours conséquente à la fin du mandat de George W. Bush donne des ailes aux opposants à la guerre.

Plusieurs milliers d’entre eux, entre 4.000 et 6.000, se sont retrouvés à Washington pour une marche de protestation entre la Maison Blanche et le Capitole. Parmi eux des familles, des étudiants, d’anciens combattants et des parents de soldats tués en Irak.

C’est le cas de Cindy Sheehan, qui a perdu un fils et avait campé devant la résidence d‘été du président Bush il y a quelques mois pour se faire entendre. Comme beaucoup, elle espère que la marche de ce samedi donnera le coup d’envoi d’un véritable grand mouvement anti-guerre.

En parallèle, d’autres Américains étaient rassemblés, eux, pour soutenir la stratégie de George W. Bush en Irak et conspuer les anti-guerre. Parfois au moyen de raisonnements déconcertants.

“Ils devraient trouver un autre pays à soutenir et y déménager. On se porterait beaucoup mieux”, tance une femme.

L’opposition entre pro et anti-guerre, est heureusement restée limitée aux échanges verbaux.

Aux abords du Capitole, c’est allé un peu au-delà des mots avec les forces de sécurité. Pas de scène de violence, pas de blessé, mais des arrestations. Pour beaucoup volontairement provoquées par les manifestants. Au moins 150 d’entre eux ont été interpellés après avoir franchi ou trop approché les barrières de sécurité.