DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les sociétés de sécurité privée sont dans le collimateur du gouvernement irakien

Vous lisez:

Les sociétés de sécurité privée sont dans le collimateur du gouvernement irakien

Taille du texte Aa Aa

Après une bavure présumée, la compagnie américaine Blackwater, qui a son siège en Caroline du Nord aux Etats-Unis, ne peut plus travailler en Irak a annoncé Bagdad. Le gouvernement irakien va reconsidérer également les activités de toutes les entreprises de sécurité privées. La colère gronde parmi la population. L’incident meurtrier impliquant Blackwater ce dimanche a fait 10 morts dont au moins 8 civils. Selon un résident irakien, les gardes de sociétés de sécurité privée “frappent les citoyens” (…). Si ça se passait en Amérique, le président américain l’accepterait-il? demande-t-il.

Blackwater fait partie des trois entreprises privées employées par le département d‘état américain pour protéger son personnel. D’où, à Washington, la prudence du porte-parole de ce département sur l’incident. “Il est important de laisser l’enquête se poursuivre, d‘établir les faits et alors nous serons capable de tirer des conclusions.”

Les gardes armés des sociétés de sécurité privée sont réputés pour leur agressivité. Forte de 30 000 voire 50.000 personnes en Irak, les sociétés de sécurité privée forment le second contingent étranger après l’armée américaine.