DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les députés adoptent en première lecture la loi sur l'immigration

Vous lisez:

Les députés adoptent en première lecture la loi sur l'immigration

Taille du texte Aa Aa

Le projet de loi sur l’immigration est passé au Parlement français. Les députés ont notamment adopté l’amendement controversé sur le recours aux tests ADN pour les candidats au regroupement familial, autorisé à titre expérimental jusqu‘à fin 2010. Un examen qui sera facultatif. Jean-François Copé, président du groupe UMP à l’Assemblée : “Il faut être pragmatique, je comprends que ce débat passionne. N’en faisons pas non plus trop en termes de dramaturgie parce que ce sont des débats sur lesquels les Français attendent de nous aussi une action et des résultats. Et c’est à ça qu’on travaille”.

Les sous-amendements introduits par le gouvernement pour calmer la controverse n’ont pas convaincu l’opposition, qui parle de bricolage.

Le recours aux tests génétiques pour prouver la filiation d’un candidat au regroupement familial existe dans plusieurs pays de l’Union européenne, et notamment en Belgique. Réfugié congolais, Joseph a voulu faire venir son fils et sa fille en Belgique. Faute de documents officiels d‘état civil, il a accepté les tests ADN. Mais celui de son fils s’est révélé négatif : “Cet enfant qui est né sous mon toit, que j’ai vu grandir, je ne pensais pas un seul moment que ce n‘était pas mon fils, même si les tests le disaient. Quand votre paternité est mise en cause, on vous démolit quelque part”.

Le projet de loi français, qui doit encore être voté par le Sénat, prévoit par ailleurs que les candidats au regroupement familial passent une évaluation de leurs connaissances du français et des valeurs de la République.