DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les négociations de la dernière chance risquent-elles de tourner court ?

Vous lisez:

Les négociations de la dernière chance risquent-elles de tourner court ?

Taille du texte Aa Aa

Les médiateurs russe, européen et américain ont reçu ce mercredi à Londres la délégation Kosovare, au lendemain d’une rencontre avec des dirigeants serbes. Résultat : chacun campe sur ses positions et la Troïka met en garde contre toute éventuelle provocation. Le Premier ministre kosovar, Agim Ceku, a pourtant déclaré : “Je pense que nous avons été suffisamment clairs. L’indépendance est d’ores et déjà acquise pour nous. Ce n’est pas quelque chose que nous demandons à ce stade du processus. L’indépendance est notre point de départ.”

Ces discussions visent à préparer le face à face entre les deux parties, le 28 septembre prochain à New York, en marge de l’Assemblée générale des Nations unies. Mais les analystes sont pessimistes. “Les différentes discussions qui ont débuté entre Pristina et Belgrade n’aboutiront à aucun résultat étant donné que les deux parties ont des positions diamétralement opposées”, souligne l’un d’entre eux.

Si Pristina exige l’indépendance, Belgrade, soutenu par la Russie, s’y oppose. Face à l’intransigeance des deux parties, le commandant de l’OTAN sur place a d’ores et déjà prévenu qu’il répondrait de manière ferme à tout éventuel acte de violence.