DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les femmes encore trop peu nombreuses dans les conseils d'administration des grands groupes

Vous lisez:

Les femmes encore trop peu nombreuses dans les conseils d'administration des grands groupes

Taille du texte Aa Aa

L’américaine Patricia Russo est à la tête d’un grand groupe : l‘équipementier franco-américain Alcatel-Lucent. Cette situation constitue une exception, tout comme celle d’Anne-Marie Idrac en France qui préside aux destinées de la SNCF. L‘égalité des sexes dans les conseils d’administration des 200 plus grandes entreprises à travers le monde progresse peu, les femmes représentant 11,2% des administrateurs en 2006 contre 10,4% il y a deux ans.

C’est aux Etats Unis que les femmes sont les mieux représentées aux postes de dirigeants avec 12,9%, vient ensuite le Royaume Uni, la France arrive en 6ème position avec 7,6%. L’Italie et surtout le Japon sont à la traine avec respectivement 2,9 et 1,3% de femmes siégeant dans un conseil d’administration selon l‘étude de l’Organisation Corporate women directors international.

En fait, 57% des 100 premières entreprises mondiales n’ont aucune femme à un poste de direction et 18% n’en n’ont pas non plus à des postes d’administrateurs. Aux Etats Unis des groupes comme Hewlett Packard ou Johnson and Johnson présentent entre 25 et 30% de femmes à des postes de direction.