DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Réforme de l'énergie : la Commission défend fermement son projet

Vous lisez:

Réforme de l'énergie : la Commission défend fermement son projet

Taille du texte Aa Aa

La mesure phare de cette réforme du secteur de l‘énergie, c’est l’obligation pour les groupes qui contrôlent à la fois la production et les réseaux de distribution de céder la gestion de leurs lignes à haute tension ou gazoducs. Le commissaire européen en charge du dossier, Andris Piebalgs, invoque la sécurité des approvisionnements et prédit une baisse des prix. Mais cette réforme a déjà suscité une levée de boucliers en France et en Allemagne où les grands groupes sont directement visés.

Bruxelles a aussi annoncé des mesures très sévères pour les compagnies des pays tiers qui souhaiteraient investir en Europe dans les réseaux de distribution. Pour l‘économiste américain Jeremy Rifkin, c’est là la meilleure façon pour les Européens d’aborder leur émancipation énergétique : “Si vous voulez être auto-suffisants en matière d‘énergie, si vous voulez la sécurité énergétique, si vous voulez répondre au changement climatique et créer un programme de développement économique durable, alors vous devez passer par une troisième révolution industrielle. Je pense que la clé pour l’Europe, c’est de commencer à penser en termes de pouvoir sur les réseaux de distribution.”

L’enjeu de la distribution est d’autant plus grand pour les Européens qu’ils dépendent beaucoup de l’extérieur pour leurs approvisionnements. Plus de la moitié de l‘énergie consommée provient des pays tiers.