DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Birmanie: les leaders mondiaux appellent au calme et réclament des sanctions

Vous lisez:

Birmanie: les leaders mondiaux appellent au calme et réclament des sanctions

Taille du texte Aa Aa

Alors que le Japon et la Chine appellent à la retenue, que l’Union européenne menace de nouvelles sanctions, la réponse de la junte birmane se dessine face aux manifestations pacifiques.

La commission européene a décidé de se réunir à Bruxelles. Elle a d’ores et déjà appelé au dialogue politique et au respect de la liberté d’expression. Car les autorités birmanes ont déployé des policiers anti-émeutes et des soldats dans le centre de Rangoun, en fin de journée, juste après la dispersion de la manifestation.
Comme lundi, près de 100 000 personnes ont défilé et prié, avec à leur tête, toujours, des milliers de moines bouddhistes.
Après avoir manifesté pour de meilleures conditions de vie et pour la libération des prisonniers politiques, les manifestants ont réclamé haut et fort la démocratie.

La junte birmane optera-t-elle pour la répression? Beaucoup craignent le pire d’autant plus que certaines sources affirment qu’Aung San Suu Kyi a de nouveau été emprisonnée. Le prix Nobel de la paix, et figure de proue du Parti national pour la démocratie, aurait été conduite à la prison d’Insein dès dimanche. La veille, elle était apparue sur le seuil de sa résidence surveillée pour saluer les bonzes.