DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les moines dans la ligne de mire de la junte

Vous lisez:

Les moines dans la ligne de mire de la junte

Taille du texte Aa Aa

La répression a commencé mercredi à Rangoun et à Mandalay. Les moines bouddhistes, très influents au sein de la population, ont été les premiers visés. Plus de 850 moines ont été arrêtés par les militaires. Quatre monastères ont été saccagés. Les opposants commencent à diffuser des photos sur internet. Ils affirment que les soldats ont tué au moins cinq moines.

Ce mouvement de contestation a commencé mi-août avec une hausse pharaonique du prix des carburants et du gaz. S’en sont suivies des manifestations pacifiques sporadiques contre la vie chère, puis l’emprisonnement de dissidents politiques, de centaines de personnes et le passage à tabac de plusieurs moines.

Lundi et mardi, les bonzes ont rassemblé jusqu‘à 100 000 personnes dans les rues de l’ancienne capitale. Toutes appelaient à l’avènement de la démocratie. Une perte de contrôle qui est inacceptable pour la dictature birmane.