DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La junte birmane a repris le contrôle

Vous lisez:

La junte birmane a repris le contrôle

Taille du texte Aa Aa

Dans les rues de Rangoun, plus de trace des violences de la semaine dernière. La vie semble avoir repris un cours normal, en apparence…Car les militaires et les policiers sont partout. Dans cette rue, un homme est posté devant chaque maison, chaque boutique ou presque.
Une chape de plomb s’est abattue sur la plus grande ville de la Birmanie après la violente répression du mouvement démocratique et les centaines d’arrestations menées par les troupes birmanes.
En butte à la réprobation internationale depuis, le général Than Shwe a tenté d’apaiser en autorisant la venue d’un envoyé spécial de l’ONU et sa rencontre avec Aung San Suu Kyi, figure du mouvement démocratique. Il a aussi accepté de rencontré l‘émissaire des nations unis Ibrahim Gambari ce mardi.
Pour l’heure, le généralissime, numéro 1 de la junte, a pu éviter le bain de sang de 1988. Mais au moins 13 manifestants ont tout de même été tués et de nombreux blessés. A noter que ce sont les chiffres officiels, des diplomates affirment que les victimes du régime sont plus nombreuses. Parmi elles figurent des moines bouddhistes, les meneurs des manifestations.
En Inde et au Népal, des centaines de bonzes et de nonnes bouddhistes ont d’ailleurs manifesté pour exprimer leur inquiétude quant au sort des moines et leur soutien au mouvement démocratique.