DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Il y a 50 ans, l'URSS lance le Spoutnik et la conquête spatiale


monde

Il y a 50 ans, l'URSS lance le Spoutnik et la conquête spatiale

Le 4 octobre 1957, d’un pas de tir situé en plein coeur de la steppe kazhake, que l’on connaitra plus tard sous le nom de Baïkonour, à 2h28 du matin, une petite boule métallique de 83 kilos décolle à bord d’un missile R7, l’ancêtre du Soyouz. Les soviétiques tentent à ce moment-là de mettre au point un missile de combat. En attendant d’y parvenir, le père du programme spatial russe décide de créer le Spoutnik. Deux hémisphères, un émetteur radio, des antennes et un système d’alimentation. En deux mois, le Spoutnik est achevé. C’est le premier satellite artificiel.

Presque un jeu d’enfant, se souvient l’un de ses créateurs : “Pour nous, c‘était le jouet de Korolyov, en préparant son lancement, on n’imaginait pas du tout l’impact qu’allait avoir sur l’humanité cette petite boule.”

Aujourd’hui âgé de 95 ans, Boris Tchertok était à l‘époque l’adjoint du légendaire Serguei Korolyov, le père du programme spatial russe. Celui-ci a vent des velléités des américains de lancer un satellite. Il fait accélérer le programme. Le Spoutnik est lancé 2 jours avant la date prévue.

La technologie, c’est en Allemagne qu’ils vont l’apprendre avec le missile balistique v2. A la fin de la guerre, les américains s’emparent d’une centaine d’exemplaires, de la documentation technique et prennent l’avantage, alors les soviétiques s’installent sur place et tentent de recréer les plans. Mission réussie. En 54, le R7 est crée. Lorsqu’il met le Spoutnik en orbite, les russes ne réalisent pas immédiatement l’importance de ce qu’ils ont fait. Cela fera quelques lignes dans la Pravda, mais la “une” aux Etats-Unis qui viennent de perdre la première manche.

“Aussi désagréable soit-elle dit aujourd’hui Boris Tchertok, la période de la guerre froide a dynamisé la recherche spatiale et la technologie des satellites. Si on avait vécu dans un monde stable comme aujourd’hui, sans la crainte de se voir attaqué, alors on n’aurait pas injecté autant d’argent dans le développement spatial.”

Le choc est grand aux Etats-Unis, tellement qu’il faut absolument rattraper le coup en frappant fort. Une course vertigineuse est lancée, 12 ans plus tard, les américains obtiennent leur revanche sur la lune

Plus d'infos:

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Qui a tué l'ours Bernardo ?