DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Interpol en appelle au public pour identifier un pédophile

Vous lisez:

Interpol en appelle au public pour identifier un pédophile

Taille du texte Aa Aa

Depuis des années, un homme apparaît, le visage déformé, sur deux cents photos d’abus sexuels sur de jeunes garçons. Son visage a pu être reconstruit par la police criminelle allemande. Malgré cela, impossible de l’identifier. Interpol a donc lancé un appel à témoins. C’est la première fois que l’organisation internationale de police criminelle sollicite ainsi le grand public pour tenter de retrouver un pédophile presumé. Kristin Kvigne, de la sous-direction du Traffic d‘êtres humains, explique à EuroNews, les raisons de cette démarche inédite :

“Finallement nous n’en savons pas beaucoup sur cet homme, nous savons où se sont produits les crimes, au moins pour ce qui est des photos que nous avons récupérées, et nous avons une idée assez précise de son âge, de sa tranche d‘âge. A part cela, nous en savons très peu sur lui”.

Mais afficher sa photo sur internet ne risque-t-il pas d’entraîner une vague de dénonciations d’innocents ?

“Nous allons recevoir une grande quantité d’informations erronées, autement dit ne concernant pas la bonne personne. Et nous procéderons comme le fait systématiquement la police avec ce genre d’informations : nous effectuerons des vérifications et nous avancerons afin de déterminer sa véritable identité”.

De cet homme, on sait seulement qu’il est blanc, de type européen, et qu’il a autour de 35 ans. Mais que faire si on le reconnaît ?

“Si quelqu’un reconnaît cette personne, il ne doit rien faire pour l’approcher. Il doit s’adresser aux services de police de son pays, ou appeller Interpol ou nous envoyer un courrier électronique avec les informations le concernant”.

Comme l’explique Kristin Kvigne, les témoins sont les seuls qui peuvent faire avancer l’enquête.

“Nous pensons avoir épuisé tous nos moyens d’enquête pour déterminer l’identité de cette personne. C’est notre dernier effort pour essayer de savoir qui il est”.

Ces dernières années, la base de données d’Interpol a permis d’identifier et de secourir près de six cents victimes de pédophiles.