DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Traité européen : la France tente de convaincre la Pologne d'arrondir les angles

Vous lisez:

Traité européen : la France tente de convaincre la Pologne d'arrondir les angles

Taille du texte Aa Aa

A un peu plus d’une semaine du sommet de Lisbonne, la France tente d’amadouer la Pologne, principal obstacle à un accord sur le traité européen. Le président Nicolas Sarkozy a reçu son homologue Lech Kaczynski. Au centre des discussions, la revendication de Varsovie sur le compromis de Ioannina, qui permet à un pays mis en minorité de retarder une décision européenne. La Pologne veut que cette disposition devienne partie intégrante du traité, alors qu’elle n’est prévue qu’en annexe.

“Nous avons parlé de beaucoup de choses, du traité modificatif, du sommet de Lisbonne et nous sommes tous deux très optimistes. Les questions qui restent ouvertes sont des questions de détail”, a expliqué le président Lech Kaczynski.

A priori donc, pas de vagues, du moins pour l’instant. Mais les 18 et 19 octobre à Lisbonne, les dirigeants polonais ne manqueront pas de poser leurs exigences, d’autant que des législatives anticipées se tiendront en Pologne deux jours plus tard. Parmi ces exigences, celle de voir le nombre d’avocats généraux augmenter à la Cour européenne de Justice, pour que Varsovie ait le sien.