DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La diplomatie des communiqués de l'Eurogroupe

Vous lisez:

La diplomatie des communiqués de l'Eurogroupe

Taille du texte Aa Aa

Face à l’euro fort, les ministres des finances de la zone euro n’ont pas pu se mettre d’accord la nuit dernière sur un message musclé à l’encontre des Etats Unis ou du Japon, alors ils ont concentré leurs critiques sur la Chine en annonçant une visite au sommet en Chine d’ici la fin de l’année pour évoquer les problèmes de change avec Pékin.
“Dans les économies émergentes, qui dégagent de larges excédents financiers en hausse constante, et spécialement la Chine, a déclaré Jean-Claude Juncker le présdient de l’Eurogroupe, il est souhaitable, que leur taux de change effectif évolue pour que se produisent les ajustements nécessaires. Nous avons réuni dans l’ordre : le Yuan, le dollar et le yen.”
Depuis le début de l’année, le Yen s’est apprecié de 11% par rapport à l’euro : +9% pour le dollar et 6% pour le Yuan.
La Chine est accusée de maintenir sa monnaie à un niveau artificiellement bas pour soutenir ses exportations et sa croissance économique.
A propos du dollar, lundi soir, l’Eurogroupe s’est félicité des récentes déclarations du gouvernement américain en faveur d’un dollar fort. Pour le Japon, les ministres des finances ont seulement émis l’espoir que la reprise économique en cours dans l’archipel se traduise par une appréciation du Yen. Le Japon comme les Etats Unis sont soupçonnés de s’accomoder de la faiblesse de leur monnaie qui soutient les exportations. Plus généralement, l’essentiel des conclusions de l’Eurogroupe sur les changes reprennent les termes des communiqués les plus récents du G7 et on voit mal le G7 de Washington dans 10 jours déroger à cette prudence diplomatique.
.