DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Une conférence internationale contre la peine de mort

Vous lisez:

Une conférence internationale contre la peine de mort

Taille du texte Aa Aa

“La mort n’est pas la justice”. C’est sous ce slogan que s’est tenu une conférence internationale contre la peine de mort à Lisbonne. Objectif : obtenir son abolition partout dans le monde. Ce mercredi marque la Journée internationale contre la peine de mort, et pour la première fois aussi la Journée européenne. Le Conseil de l’Europe l’a instaurée cette année. A cette occasion, la France devrait signer le protocole 13 de la Convention européenne des droits de l’Homme.

“Un protocole très important, explique le secrétaire général du Conseil, puisqu’il abolit la peine de mort en temps de paix mais aussi en temps de guerre.”

La militante des droits de l’Homme Bianca Jagger veut croire à une abolition y compris aux Etats-Unis :

“Les Etats-Unis ont fait des progrès, et je pense que la pression de la communauté internationale et de l’opinion publique font la différence. Nous devons donc maintenir cette pression sur les Etats-Unis.”

L’Union européenne a quant à elle consacré plus de 15 millions d’euros ces dix dernières années aux campagnes pour faire abolir la peine capitale partout où elle ne l’est pas encore. Si les Vingt-sept n’organisent pas leur Journée contre la peine de mort, c’est parce qu’une initiative en ce sens a été bloquée par la Pologne qui aurait préféré une journée de défense de la vie, condamnant aussi l’euthanasie et l’avortement.