DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La Commission mise sur la voiture à hydrogène

Vous lisez:

La Commission mise sur la voiture à hydrogène

Taille du texte Aa Aa

Janez Potocnik au volant d’une voiture à hydrogène… Un véhicule propre auquel le commissaire européen à la Science promet un bel avenir. Objectif : un décollage commercial entre 2010 et 2020. Pour cela, la Commission propose un partenariat public/privé et une enveloppe de 470 millions d’euros. Ambition affichée : faire de l’Europe le moteur de cette technologie.

“J’ai été réellement surpris de conduire un véhicule à un tel degré de développement, qui roule sans polluer”, a expliqué le commissaire.

L’hydrogène, qu’il soit utilisé dans les moteurs à combustion ou dans les systèmes de piles à combustible, ne produit aucune émission de carbone. Autre avantage : il peut contribuer à réduire la dépendance européenne vis-à-vis des carburants fossiles. Les explications de cet expert :

“L’hydrogène n’est pas une source d‘énergie mais un vecteur d‘énergie, en ce sens qu’il transporte l‘énergie d’un point A à un point B. Il n’en reste pas moins qu’il faut produire l’hydrogène. Et dans ce sens là, l’hydrogène est dépendant de sources premières de production d‘énergie.”

Dans certaines villes comme Londres, Madrid ou Amsterdam, une partie des bus roulent déjà à l’hydrogène. Pour faciliter la commercialisation de ces véhicules, la Commission propose d’harmoniser leur homologation partout en Europe. C’est à présent au Parlement européen et aux Etats-membres de se prononcer.