DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les agences de sécurité privées dans la ligne de mire après une nouvelle bavure

Vous lisez:

Les agences de sécurité privées dans la ligne de mire après une nouvelle bavure

Taille du texte Aa Aa

La polémique sur l’impunité des compagnies de sécurité privées en Irak enfle après une nouvelle bavure. Les occupants d’une voiture ont été pris pour cible ce mardi par des agents de la compagnie Unity Reseach Group, qui assure la protection d’un sous-traitant américain.

Trois femmes et deux enfants se trouvaient dans le véhicule qui donc a essuyé des tirs pour s‘être trop approché d’un convoi dans le quartier de Karrada, à Bagdad. Bilan, les deux Irakiennes assises à l’avant sont mortes, celle à l’arrière blessée par balle et les deux enfants par des éclats de verre. Les funérailles des victimes, de confession chrétienne, ont été organisées ce mercredi à l’Eglise arménienne orthodoxe de la Vierge Marie.

Considérés comme des mercenaires, les agents de sécurité cristallisent la colère des Irakiens comme des autorités.

D’autant que cette nouvelle bavure s’est produite le jour où Bagdad a demandé huit millions de dollars d’indemnités à Blackwater pour chacune des familles des 17 personnes tuées mi-septembre au passage d’un convoi de cette entreprise américaine de sécurité.

Un carnage délibéré selon une enquête du gouvernement irakien. Celui-ci souhaite mettre au pas ces entreprises qui agissent sans contrôle et bénéficient d’une loi d’immunité créée quand l’Irak était encore sous administration américaine.