DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Services de banque en ligne : beaucoup de succès et des piratages

Vous lisez:

Services de banque en ligne : beaucoup de succès et des piratages

Taille du texte Aa Aa

Vérifier le solde d’un compte, règler ses factures, ou investir en bourse : de plus en plus c’est une histoire de clics. Partis de rien il y a dix ans, les services bancaires en ligne obéissent à un réel mouvement de fond en Europe. Mais cette activité attire les pirates et les escrocs de toutes sortes. qui parviennent parfois à pénétrer dans les comptes d’un client avant de se l’argent à son insu.
“Quelqu’un a pris les coordonnées de mon compte et j’ai perdu de l’argent, affirme une victime d’un piratage en ligne. Je n’ai pas pu prouver que ce n‘était pas ma faute et j’ai du payer. J’ai quitté la banque mais en décidant qu’on ne m’y reprendrait pas”.
En Belgique, plusieurs clients de banques comme Dexia ou KBC ont été piraté en 2007 et le parquet fédéral a ouvert une enquête sur plusieurs comptes bancaires dépouillés via internet.
“Nous investissons constamment dans la sécurité des opérations en ligne, affirme Viviane Huybrecht, porte-parole de la banque KBC : des millions d’euros chaque année pour élever le niveau de sécurité mais c’est sans fin”.
La commission bancaire belge a calculé que pour la cinquantaine de cas de piratage recensés, le montant total dérobé dans les comptes bancaires atteint 800.000 euros soit une moyenne de 16.000 euros par piratage. “Dans tous les cas, l’argent disparu a été remboursé au client”, affirme la commission.