DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le tueur raciste d'Anvers passera le reste de ses jours en prison

Vous lisez:

Le tueur raciste d'Anvers passera le reste de ses jours en prison

Taille du texte Aa Aa

Le jeune homme qui avait tué en mai 2006 une petite fille de deux ans et sa garde d’enfant africaine dans le centre d’Anvers, en Belgique, a été condamné à la réclusion criminelle à perpétuité par la cour d’Assises d’Anvers.

Et pour la première fois, la circonstance aggravante du motif raciste a été retenue, cette disposition n‘étant inscrite dans le code pénal belge que depuis peu.

Le jury a ainsi suivi les réquisitions de l’avocat général, malgré l’argument de la défense selon lequel le jeune homme souffre d’une forme d’autisme qui le rend irresponsable de ses actes.

Ecoutez l’oncle d’Oulématu Niangadou, la Malienne de 24 ans victime du tueur :

“Ils ne sont plus avec nous, il faut qu’on accepte ça et je crois que de cette facon ça peut nous aider énormement à accepter ce qui c’est passé… ce n’est pas facile mais on s’accroche et on y arrivera”.

Pour les avocats des familles de victimes, le verdict constitue un message clair contre le racisme :

“Ce n’est pas vraiment une surprise, c’est plus un réconfort pour mes clients de savoir que s’ils viennent d’un autre pays, qu’ils ne connaissent pas la Belgique, c’est un réconfort de savoir que ces choses ne sont pas acceptées en Belgique”.

Hans Van Themsche, contrarié par un renvoi de son école, était descendu en ville armé d’un fusil. Il avait grièvement atteint une femme turque puis avait abattu une jeune Malienne et la petite fille belge qu’elle gardait, âgée de deux ans.