DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Bouclier anti-missile : dialogue de sourds, menace russe et entêtement américain

Vous lisez:

Bouclier anti-missile : dialogue de sourds, menace russe et entêtement américain

Taille du texte Aa Aa

Le bras de fer autour du projet de bouclier antimissile américain en Europe orientale reste musclé entre Moscou et Washington malgré la visite des chefs de la diplomatie et de la défense américaine en Russie ce vendredi. Après l’appel du président russe Vladimir Poutine à suspendre ce projet, ce fut au tour de Serguei Lavrov, l’homologue de Condoleezza Rice d’enfoncer le clou :
“Pour rendre le travail entre experts russes et américains plus efficace, le projet de déployer une troisième zone de positionnement de bouclier antimissile devrait être gelé.”

Ce projet de troisième zone concerne la Pologne et la République tchèque avec lesquelles Washington négocie. Et pour Condoleezza Rice, il n’est pas question de suspendre quoi que ce soit : “Les Etats-Unis se sont engagés dans des discussions avec ses alliés et ces discussions vont se poursuivre. Pendant cette période nous allons aborder les inquiétudes russes sur la nature du système, sur cette vision de menace que nous ne partageons pas”.

La Russie voit comme une menace ce projet américain de déployer une station radar en République Tchèque et des intercepteurs de missiles en Pologne.

Dans ce contexte tendu, Vladimir Poutine a menacé ce vendredi de sortir la Russie d’un traité sur les forces nucléaires intermédiaires signé en 1987 entre Washington et Moscou.