DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'Espagne a célébré sa fête nationale ce vendredi

Vous lisez:

L'Espagne a célébré sa fête nationale ce vendredi

Taille du texte Aa Aa

Le défilé militaire à Madrid a été observé avec attention en raison de la polémique électoraliste qui plane ces derniers jours. A cinq mois des élections législatives, un débat fait rage sur la nation espagnole et ses symboles… Mercredi, le chef de l’opposition conservatrice avait appelé solennellement les Espagnols à inonder le pays de drapeaux lors de cette fête nationale.

A Madrid, fief de la droite espagnole, le chef du gouvernement socialiste José Luis Rodriguez Zapatero a été hué par une partie du public lors du défilé.

La gauche accuse l’opposition de droite, menée par Mariano Rajoy, de jeter de l’huile sur le feu et de vouloir s’attribuer le monopole des symboles nationaux.

De nombreuses personnes ont brandi le drapeau sang et or ce vendredi. Certains d’entre eux étaient frappés de l’aigle franquiste, qui est pourtant interdit depuis l’avènement de la démocratie en Espagne. Un aigle qui a été remplacé par les armes des Bourbons.

Les Espagnols soutiennent en grande majorité leur Roi. Juan Carlos Ier de Bourbon symbolise pour eux la réussite de la transition démocratique à la fin du régime franquiste.