DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Déménagement historique à l'Acropole

Vous lisez:

Déménagement historique à l'Acropole

Taille du texte Aa Aa

Pour la première fois depuis 2500 ans, des vestiges de l’Acropole d’Athènes quittent le haut de la colline sacrée. Ils sont transférés vers un nouveau musée ultra-moderne situé en contrebas. Un transfert qui a commencé ce dimanche avec le déplacement d’une partie de la frise nord du Parthénon. Un élément architectural pesant près de 2 tonnes et demie qui représentait une fête religieuse antique en l’honneur de la déesse Ahténa.

Plus de 300 statues et blocs sculptés, ainsi que des centaines de vestiges qui se trouvaient dans les entrepôts du vieux musée doivent être transférés. Coût de l’opération : 1 million et demi d’euros, mais elle est assurée pour 400 millions. Les manipulations délicates d’aujourd’hui ont été suivies de près par le ministre grec de la culture.

Dénonçant le projet de démolition de deux batiments néo-classiques dans le cadre du nouveau musée, des dizaines de grecs sont venus manifester leur colère ce dimanche. “Ces batiments font partie de notre histoire et ils permettent de garder une certaine échelle du temps entre l’acropole et le musée” dit en substance un professeur d’architecture. Le nouveau musée concu par le Suisse Bernard Tschumi doit ouvrir en 2008.