DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Washington et Bagdad appellent la Turquie à la retenue dans le nord de l'Irak

Vous lisez:

Washington et Bagdad appellent la Turquie à la retenue dans le nord de l'Irak

Taille du texte Aa Aa

Le gouvernement turc envisage une incursion militaire dans le nord de l’Irak pour combattre les rebelles kurdes. La Maison blanche craint un embrasement du Kurdistan irakien, région bénéficiant d’une relative stabilité. Le Premier ministre turc Recep Tayip Erdogan a demandé au Parlement son feu vert pour d‘éventuelles interventions en Irak pendant une année. Le parlement pourrait voter cette semaine, peut-être demain. Selon Ankara, les rebelles kurdes du PKK se servent du Kurdistan irakien comme base arrière, et la Turquie souhaite intervenir depuis des mois chez son voisin.

Alors dans la région, de part et d’autre de la frontière, l’inquiétude est palpable. Ce responsable politique local turc craint que “ce conflit apporte une instabilité supplémentaire au Proche-Orient”, il se déclare fermement contre une intervention militaire. Mais la Turquie risque de ne pas suivre les recommandations de Washington, à l’heure où le Congrès américain vote sur la reconnaissance du génocide arménien, un génocide réfuté depuis toujours par Ankara.