DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Journée noire dans les transports publics français

Vous lisez:

Journée noire dans les transports publics français

Taille du texte Aa Aa

Premier bras-de-fer social pour le président français Nicolas Sarkozy. Les syndicats organisent demain une journée nationale d’action contre la réforme des régimes spéciaux de retraite.

La SNCF et les transports en commun des grandes villes seront quasiment paralysés dès ce soir.
Le gouvernement s’attend à une forte mobilisation, même si Nicolas Sarkozy a tenté d’apaiser les esprits pour ne pas se retrouver face à une fronde aussi importante qu’en 1995 sur le même sujet :

“Le droit de grève c’est un droit constitutionnel. L’inquiétude je peux parfaitement la comprendre. Mais j’ai été élu pour faire un travail. Pour réformer, pour moderniser la France. On va le faire tranquillement, dans le dialogue, avec la main tendue, en respectant les gens. Mais qu’on sache que ce que je crois juste, je le mènerai, je le mènerai jusqu’au bout.”

L’appel à la mobilisation sera également suivi demain à EDF et dans divers services publics. Les perturbations seront de moindre ampleur.

Les régimes spéciaux de retraites concernent un peu plus d’un million de retraités et 500 000 actifs. Parmi les bénéficiaires, les salariés d’EDF, Gaz de France, la SNCF, la RATP, les marins, les mineurs, ou encore les parlementaires. Leur régime se traduit la plupart du temps par des départs à la retraite anticipés.
La réforme que le gouvernement veut conclure avant la fin de l’année se traduirait par une harmonisation des régimes.