DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Musulmanes bosniaques et anciens casques bleus néerlandais réunis par le souvenir à Srebrenica

Vous lisez:

Musulmanes bosniaques et anciens casques bleus néerlandais réunis par le souvenir à Srebrenica

Taille du texte Aa Aa

12 ans après le massacre, ceux que l’ONU n’a pas autorisés à utiliser la force face aux Serbes de Bosnie, sont venus affronter la colère de ces femmes, dont les fils et maris ont péri.

“ C’est tout ce qui reste de mon fils. Je n’ai rien d’autre. Où étiez vous quand c’est arrivé ? Qu’est-ce que vous faisiez ?” a notamment lancé l’une d’elles.

“C’est vrai, nous avons fait des erreurs”, a reconnu un soldat. “Mais nous n‘étions que de jeunes garçons. Nous n‘étions pas équipés psychologiquement pour affronter une telle pression.”

Sur le site du massacre, se dresse désormais un monument dédié aux disparus. A l’extérieur, les soldats, rongés depuis 12 ans par la culpabilité, ont la gorge nouée.

“ Je comprends ce que ressentent ces gens”, confie l’un d’eux. “Ce n’est pas facile pour nous de parler de ce qui s’est passé.”

En juillet 95, les troupes du général Mladic avaient déferlé sur l’enclave civile de Srebrenica alors protégée par les Casques bleus néerlandais. Les serbes de Bosnie avaient alors massacré 8000 musulmans bosniaques.