DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Dialogue de sourds sur le futur statut du Kosovo

Vous lisez:

Dialogue de sourds sur le futur statut du Kosovo

Taille du texte Aa Aa

Un nouveau round de négociations a débuté à Vienne pour tenter de trouver un accord entre Kosovars et Serbes. Mais les positions semblent décidément irréconciliables : “Nous voulons être indépendants, avec un siège aux Nations Unies”, a lancé le porte-parole de la partie kosovare à son arrivée. “Nous voulons maintenir la souveraineté et l’intégrité territoriale de notre pays”, a pour sa part déclaré le ministre serbe des Affaires étrangères.

Pour pousser au compromis, la troïka internationale, à laquelle participe l’Union européenne, a mis un document de travail sur la table. Il évite toute allusion à l’indépendance mais stipule que les autorités serbes ne devraient plus du tout être présentes dans la province.

En cas d‘échec des discussions d’ici au 10 décembre, le Kosovo, peuplé à plus de 90% d’Albanophones, menace de proclamer unilatéralement son indépendance. Une décision à haut risque dans cette poudrière sous administration de l’ONU depuis la fin du conflit en 1999.

Il est probable que les deux parties campent sur leurs positions jusqu’au 17 novembre, date des élections législatives au Kosovo. Il ne restera alors que trois semaines pour tenter le tout pour le tout.