DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Forte pression en Turquie pour une intervention militaire dans le nord de l'Irak

Vous lisez:

Forte pression en Turquie pour une intervention militaire dans le nord de l'Irak

Taille du texte Aa Aa

Au lendemain de violents affrontements à la frontière turco-irakienne, les autorités d’Ankara semblent se résoudre à l‘éventualité d’une opération militaire contre les camps du PKK au nord de l’Irak. Ce dimanche les hommes du Parti des Travailleurs du Kurdistan ont tué 12 soldats, et provoqué l‘émoi dans l’opinion publique turque, de plus en plus excédée.

Ce matin à Ankara les unes des journaux reflètent cet état d’esprit : “ Ca suffit, assez de douleur”. “Nous vous soutenons”. La population est d’autant plus prête que le gouvernement a reçu le feu vert du parlement pour une opération militaire.

“Nous devons faire cette opération militaire, nous avons eu beaucoup de martyrs. J’espère que leur nombre n’augmentera pas encore si nous ne menons pas cette opération. Cette action militaire serait une bonne leçon pour l’Irak.”

Alors que les turcs ont encore manifesté ce matin à Ankara pour demander cette intervention militaire, de l’autre côté de la frontière, à Kirkuk, scénario inverse. Ces milliers de manifestants protestent contre les menaces turques.

Le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan préfère éviter l’option militaire et privilégie la diplomatie. Mais aujourd’hui la pression devient très forte au sein de la Turquie en faveur d’une action rapide.