DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La droite populiste renforce son emprise sur la politique suisse

Vous lisez:

La droite populiste renforce son emprise sur la politique suisse

Taille du texte Aa Aa

L’UDC, l’Union démocratique du centre, est désormais le seul grand parti de Suisse, comme le souligne la presse. Le Parti socialiste a perdu du terrain. Cette victoire, avec 29% des voix aux législatives organisées dimanche, est surtout perçue comme un plébiscite en faveur du tribun nationaliste Christoph Blocher. Ce fils de pasteur, devenu milliardaire dans le secteur de l’industrie, a transformé en quelques années, grâce à un discours sécuritaire et xénophobe, la petite formation UDC en machine de guerre électorale.

Le programme de l’UDC prévoit de lutter contre la bureaucratie et l’immigration clandestine, et de retirer symboliquement la demande d’adhésion de la Suisse à l’Union européenne. “C’est très mauvais pour la Suisse, la droite populiste a eu trop de voix”, réagit un électeur. Un autre montre la gauche du doigt : “C’est la gauche qui a fait le lit de l’UDC. Ses attaques ridicules, sans programme, sans rien, l’ont aidé magnifiquement”.

L’UDC a récolté 62 sièges au Conseil national, la chambre basse du Parlement suisse, soit sept de mieux qu’en 2003. Il lui sera pourtant indispensable de s’allier aux deux partis de centre-droit, radicaux et démocrates-chrétiens, si elle veut faire passer ses projets.