DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La France signe une foison de contrats civils et militaires au Maroc

Vous lisez:

La France signe une foison de contrats civils et militaires au Maroc

Taille du texte Aa Aa

Le président Nicolas Sarkozy, accompagné de plusieurs ministres et de dizaines d’hommes d’affaires, a entamé hier une visite d’Etat de trois jours dans le royaume chérifien. Le contrat le plus important qui ait été signé porte sur la réalisation d’une ligne de train à grande vitesse entre Tanger et Casablanca.

Alors que les projecteurs se braquent sur les relations franco-marocaines, apparaît un nouveau développement dans l’affaire Ben Barka. Un juge français chargé de l’enquête sur la disparition de l’opposant marocain en 1965 à Paris, s’apprête à lancer des mandats d’arrêt contre des responsables officiels du Maroc. De quoi mettre dans l’embarras les autorités françaises.

Outre le contrat du TGV, la France a signé la vente d’une frégate polyvalente Fremm. Paris va également moderniser 25 hélicoptères Puma et 140 blindés de l’armée marocaine. En revanche, les avions Rafale ne sillonneront pas le ciel marocain. Rabat préfère le F16 américain. Le Rafale français n’a décidément pas la côte.