DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La rue ne se tait pas en Hongrie

Vous lisez:

La rue ne se tait pas en Hongrie

Taille du texte Aa Aa

Plusieurs centaines de manifestants sont encore descendus dans les rues de Budapest mardi pour conspuer le Premier ministre. Il y a un an déjà, les aveux de Ferenc Gyurcsany avaient provoqué des émeutes dans la capitale hongroise. Le chef du gouvernement socialiste avait reconnu avoir menti sur son bilan économique pour être réélu.

Le 51ème anniversaire du soulèvement du peuple hongrois contre le joug soviétique a de nouveau servi de prétexte aux manifestations anti-gouvernementales. Lundi soir, des affrontements ont fait au moins 19 blessés à Budapest. La “Garde hongroise”, groupe paramilitaire d’extrême droite, n’a pas manqué non plus de se faire remarquer. Ses membres ont organisé leur propre cérémonie pour l’anniversaire du soulèvement de 1956. Ils arboraient comme d’habitude des emblèmes rappelant les Croix fléchées, un mouvement allié des nazis. La police et les autorités hongroises n’ont qu’une crainte : que ces protestations dégénèrent comme il y a un an.