DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Nouvelles tensions linguistiques

Vous lisez:

Nouvelles tensions linguistiques

Taille du texte Aa Aa

A Wezembeek-Oppem, on pend le coq francophone. Un nouveau signe de la tension qui règne en Belgique. Hier soir la séance du conseil municipal de Wezembeek-Oppem a été houleuse, simplement parce qu’elle a été tenue en langue française. Cette commune proche de Bruxelles est située en Flandres, où l’on parle théoriquement néerlandais, mais 75% des élus y sont francophones. Des élus qui ont été pris à partie par des militants d’extrême-droite flamands, cette femme a reçu un oeuf sur la tête ; le coq, symbole de la Wallonie, est pendu à une potence et hissé par la foule de manifestants qui appartiennent pour la plupart au Vlams Belang. Des manifestants qui hier soir espéraient l‘éclatement de la Belgique et l’expulsion des habitants francophones.