DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le PKK interdit d'opérer en Irak

Vous lisez:

Le PKK interdit d'opérer en Irak

Taille du texte Aa Aa

L’Irak interdit au Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) d’opérer sur son sol. C’est le Premier ministre irakien Nouri al-Maliki qui l’a annoncé hier. Il s’agit pour Bagdad de tout faire pour que la Turquie ne lance pas une incursion militaire dans le nord de l’Irak contre les rebelles kurdes du PKK. Ces derniers ont intensifié leurs attaques depuis plusieurs semaines. Dimanche, ils ont même capturé huit soldats turcs.

La situation reste tendue à la frontière entre la Turquie et l’Irak. Ankara déclare privilégier la voie diplomatique, mais maintient la pression. Lors d’une visite à Londres, le Premier ministre Recep Tayyip Erdogan a souligné qu’il se réservait le droit de lancer une incursion militaire à tout moment : “Une telle intervention ne viserait que le PKK. Nous sommes toujours restés aux côtés du peuple irakien qui a connu des moments difficiles et nous continuerons de le soutenir. Nous n’avons aucune arrière-pensée concernant l’intégrité territoriale ou l’unité politique de l’Irak”.

Dans le même temps, en Turquie, les funérailles de plusieurs des derniers soldats tués par les rebelles du PKK ont été organisées dans plusieurs villes du pays. S’en sont suivies des manifestations anti-Kurdes. Une pression supplémentaire sur le gouvernement turc.