DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Arnaud Lagardère : "l'Etat était au courant de la vente de notre participation dans EADS"

Vous lisez:

Arnaud Lagardère : "l'Etat était au courant de la vente de notre participation dans EADS"

Taille du texte Aa Aa

Devant la Commission des Finances de l’Assemblée nationale, le patron du groupe Lagardère, actionnaire privé du groupe EADS, a affirmé jeudi qu’il disposait exactement des mêmes informations que l’Etat français actionnaire, assurant que son groupe n’avait pas agi illégalement en vendant une partie de sa participation dans EADS, la maison-mère d’Airbus.
“Je comprends la détresse de certains salariés notamment d’Airbus, a affirmé Arnaud Lagardère. Je comprends aussi parfois la colère de ces personnes et je tiens à leur dire, devant vous et devant ce lieu hautement symbolique de la démocratie de notre pays, que l’actionnaire Lagardère ne les a pas trahis”.
Le patron du groupe Lagardère s’exprimait devant les parlementaires alors que l’AMF : l’Autorité des marchés financiers enquête sur des ventes suspectes de titres EADS de la part de dirigeants actionnaires du gorupe entre novembre 2005 et avril 2006.
Arnaud Lagardère a également affirmé devant les parlementaires que l’Etat français était au courant de son intention de céder la moitié de sa participation dans EADS à des institutionnels comme la caisse des dépôts et consignations, alors que les représentants de l’Etat ont à plusieurs reprises affirmé le contraire.