DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Turquie : l'option militaire toujours d'actualité face aux rebelles kurdes du PKK


monde

Turquie : l'option militaire toujours d'actualité face aux rebelles kurdes du PKK

La Turquie n’abandonne pas la voie diplomatique, mais pense de plus en plus à l’option militaire face aux rebelles kurdes du parti des travailleurs du kurdistan (PKK). Ankara a répété qu’une intervention de l’armée contre les bases arrières du PKK dans le Nord de l’Irak pouvait intervenir à n’importe quel moment. Dans le même temps l’armée a mené ce dimanche une opération sur son propre territoire, dans l’Est. Elle affirme avoir abattu une quinzaine de rebelles du PKK. Bilan pour l’heure impossible à confirmer.

Côté diplomatie, le président du Kurdistan irakien Massoud Barzani a proposé des négociations directes à Ankara. Mais pour le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan, Bagdad est le seul interlocuteur valable. Des pourparlers avec une délégation irakienne n’ont jusqu’ici rien donné.

Dans le même temps, la pression de la rue augmente, et avec elle les risques de débordements. L’une des rares manifestations de soutien à la cause kurde, organisée à Istanbul, a tourné à l’affrontement avec les forces de police.

A Istanbul toujours, un marathon sur le pont enjambant le Bosphore a tourné au rassemblement nationaliste. Enfin lors d’une autre manifestation anti-PKK à Izmit, dans le Nord-Ouest du pays, l’explosion d’une bombe a fait cinq blessés légers.

Plus d'infos:

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Des "martyrs" de la guerre civile espagnole béatifiés en masse, non sans polémique