DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La conférence de paix sur le Darfour joue les prolongations

Vous lisez:

La conférence de paix sur le Darfour joue les prolongations

Taille du texte Aa Aa

Conférence de Paix sur le Darfour en Libye. Les délégations rebelles et gouvernementales vont se retrouver à huis clos aujourd’hui. Le médiateur de l’ONU Jan Eliasson assure avoir vu ce week-end des signes encourageants laissant entrevoir une solution au règlement du conflit. Toutefois il estime que la participation d’un plus grand nombre de groupes rebelles est nécessaire.
“Je refuse de penser que le processus de paix est interrompu. Le train a quitté le quai pour la route sur la paix, la question est de savoir combien de participants sont montés à bord. Nous sommes prêt à les recevoir” a expliqué l’envoyé de l’ONU.

Le Premier ministre britannique a pour sa part brandi la menace de sanctions accrues faute de progrès dans les pourparlers en cours. Gordon Brown : “Je vais demander aux Nations unies d’accélérer le déploiement des forces de paix de l’Union africaine et de l’ONU au Darfour mais bien sûr si les parties en présence ne parviennent pas à un cessez-le-feu il est possible que soient imposés de nouvelles sanctions contre le gouvernement soudanais”.
Des responsables de l’Onu et de l’Union africaine doivent se rendre au Darfour dans les prochains jours pour tenter de convaincre les mouvements rebelles absents à la Conférence de renoncer à leur boycott.