DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Chiffres sur l'immigration : Londres reconnaît une "grosse erreur"

Vous lisez:

Chiffres sur l'immigration : Londres reconnaît une "grosse erreur"

Taille du texte Aa Aa

Londres reconnaît avoir sous-estimé le nombre de travailleurs immigrés venus en Grande-Bretagne et prolonge des restrictions pour les Bulgares et les Roumains. Le gouvernement britannique a présenté ses excuses pour avoir sous-estimé de 300.000 le nombre de ressortissants étrangers arrivés en Grande-Bretagne pour y travailler ces dix dernières années. “Une grosse erreur”, a reconnu le ministre du travail. Le ministre britannique de l’Immigration Liam Byrne lui tente de rebondir : “c’est très ennuyant, cette erreur, parce qu‘évidemment les politiciens tout comme la population font confiance au service public qui récolte ces statistiques. Mais ce que la population devrait demander à des gens comme moi, c’est : “qu’allez-vous faire de ça?” Et il y a deux choses que nous allons faire et qui vont prendre environ 9 ou 10 mois à mettre en place.

La première est d’introduire des cartes d’identité obligatoires. C’est essentiel pour être sûr de compter efficacement ceux qui rentrent et sortent. C’est pourquoi les conservateurs font une erreur en s’y opposant. Deuxièmement, nous devons mettre en place de nouveaux systèmes pour compter ceux qui sont à l’extérieur et à l’intérieur du pays”.

Liam Byrne a annoncé que Londres continuerait à restreindre jusqu‘à la fin 2008 l’accès au marché du travail des migrants peu qualifiés arrivant de Roumanie et Bulgarie, les deux derniers pays à avoir adhérer à l’Union européenne.