DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Crise politique belge : les élus flamands fixent un nouvel ultimatum

Vous lisez:

Crise politique belge : les élus flamands fixent un nouvel ultimatum

Taille du texte Aa Aa

Les élus flamands fixent un nouvel ultimatum lors des négociations pour la formation d’un nouveau gouvernement en Belgique. Faute d’accord entre les deux communautés, le 7 novembre prochain les partis néerlandophones, qui disposent de la majorité à la Chambre des représentants, imposeront la scission de l’arrondissement Bruxelles-Hal-Vilvorde.

Une scission, c’est une façon pour les flamands d’obtenir plus d’autonomie pour les régions, ce qu’ils réclament au formateur chrétien-démocrate Yves Leterme, chargé de créer un gouvernement depuis près de 142 jours. Mais les Wallons refusent une éventuelle réforme fédérale, craignant la fin de l’unité du pays.

En marge des discussions la tension monte entre les deux communautés. La semaine dernière, tandis que les francophones exhibaient le drapeau belge, les radicaux flamands manifestaient de façon plus ou moins agressive.