DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La Russie et Poutine se souviennent des victimes de la répression stalinienne

Vous lisez:

La Russie et Poutine se souviennent des victimes de la répression stalinienne

Taille du texte Aa Aa

Pour la première fois, le président russe s’est joint aux commémorations des victimes des répressions politiques en URSS, organisées chaque 30 octobre depuis 91. Après une messe au côté du patriarche Alexis II, Vladimir Poutine s’est rendu à Boutovo, dans la banlieue de Moscou. L’un des sites les plus sanglants des purges staliniennes. Ici, en 1937, 1938, 20 000 personnes ont été exécutées. “De telles tragédies se sont répétées dans l’histoire à plusieurs reprises, a déclaré le président. Cela arrivait lorsque des idéaux qui paraissaient attrayants mais étaient vides de sens étaient placés au-dessus des valeurs fondamentales: la vie humaine, les droits et les libertés de l’Homme”

Au même moment, les défenseurs des droits de l’Homme se retrouvaient autour de cette pierre. Elle a été déplacée d’un camp de travail soviétique, et installée sur cette place face au FSB, l’ancien KGB. Et à Vladimir Poutine, ancien officier du KGB, ce militant passe un message clair : “Les victimes de la répression ont été humiliées par les plus hautes autorités. Qui doit-on blâmer pour cela ? C’est la faute de l’homme qui a un pied dans la démocratie, et garde l’autre dans le KGB, notre président Poutine.”

Poutine n’a jamais fait grand chose pour rendre hommage aux victimes. Afin de restaurer la fierté russe face à la période soviétique, il a toujours amoindri le rôle de Staline. Aujourd’hui ses détracteurs l’accusent de pratiquer à son tour une forme de répression politique.