DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

"Les enfants de L'arche de Zoé ont des parents tchadiens"

Vous lisez:

"Les enfants de L'arche de Zoé ont des parents tchadiens"

Taille du texte Aa Aa

Les orphelins du Darfour, que L’Arche de Zoé soutient avoir voulu sauver, ont des parents, et des parents tchadiens. C’est ce qu’affirme le ministère français des affaires étrangères. Et ce que devraient rapidement confirmer les membres d’ONG qui interrogent les 103 enfants. Betty, une jeune femme qui mène ces interrogatoires, témoigne: “Je ressens une tristesse profonde, une honte, la honte pour mon pays, voilà ma première impression. Et je pense à ces enfants. J’ai vu trois enfants, frères et soeurs, qui disaient vouloir rentrer à Adré, vouloir voir leur parent. C’est dur d’entendre ça…”

Depuis jeudi dernier, les six membres de L’arche de Zoé, trois journalistes et l‘équipage de l’avion composé de sept Espagnols sont détenus par les autorités tchadiennes. Les neuf Français sont inculpés d’enlèvement de mineurs tendant à compromettre leur état civil et escroquerie. Le procureur d’Abéché explique ce qu’ils encourent: “Conformément à l’article 286 du code pénal, ils risquent une peine de travaux forcés de 5 à 20 ans.”

L’association française L’arche de Zoé soutient que les chefs de tribu lui ont présenté ces enfants comme des orphelins du Darfour, région du Soudan voisin, en proie à une guerre civile. L’organisation a-t-elle été trompée? Le gouvernement français lui reproche en tous cas d’avoir manqué de sérieux et de retenue et réclame la vérité sur cette affaire.