DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Bruxelles veut criminaliser l'incitation au terrorisme sur internet

Vous lisez:

Bruxelles veut criminaliser l'incitation au terrorisme sur internet

Taille du texte Aa Aa

Criminaliser l’utilisation d’internet pour la propagande, le recrutement ou la formation dans le cadre de projets terroristes : c’est ce que proposera la Commission européenne mardi prochain. Exemple : la diffusion de modes d’emploi pour la fabrication de bombes artisanales. D’après le projet de la Commission, les peines minimum seraient les mêmes partout dans l’Union européenne. Pour Bruxelles, internet est l’un des principaux vecteurs de radicalisation et doit être très encadré en matière de lutte anti-terroriste. Pour rassurer les défenseurs des libertés individuelles, la Commission fait le distingo avec la liberté d’expression, par exemple la diffusion d’opinions sur des questions politiquement sensibles, aussi radicales et polémiques soient-elles. Elle envisage par ailleurs de mettre en place un système d’alerte européen sur les vols d’explosifs.