DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Fin du monopole des plateformes boursières traditionnelles jeudi dans l'Union européenne

Vous lisez:

Fin du monopole des plateformes boursières traditionnelles jeudi dans l'Union européenne

Taille du texte Aa Aa

Les marchés boursiers européens tournent à partir de jeudi une nouvelle page de leur histoire avec l’entrée en vigueur de la MIF : la nouvelle directive sur les marchés d’instruments financiers qui met fin au monopole des bourses traditionnelles. En plus d’une concurrence accrue, la directive impose aux intermédiaires des règles d’information et de transparence plus contraignantes vis-à-vis des clients.

“Tout Etat membre pouvait jusqu’au 1er novembre demander à ce que les opérations boursières soient menées sur un marché traditionnel. Depuis le 1er novembre, ça change explique David Wright directeur de la politique des services financiers au sein de la Commission européenne. Une nouvelle concurrence arrive dans les échanges. De nouveaux types de plates-formes et les sociétés d’investissement elles-mêmes, peuvent se concurrencer pour gérer les ordres passés, c’est un grand changement”.
La conséquence prévisible de cette ouverture du marché c’est la réduction du coût des transactions boursières et – on l’espère – une meilleure exécution des ordres : une amélioration de la liquidité. Sur les 27 pays de l’Union européenne, 19 dont la France ont déjà transposé dans leur droit national les dispositions de la directive.