DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La Lufthansa contrainte de céder aux lubies de la Russie

Vous lisez:

La Lufthansa contrainte de céder aux lubies de la Russie

Taille du texte Aa Aa

Depuis près d’une semaine, Moscou interdisait aux vols cargo de la compagnie allemande de survoler le territoire russe. Pour débloquer la situation, le ministre allemand des Transports a accepté de déplacer en Russie l’escale de la Lufthansa pour ses vols vers l’Asie. Un accord de principe. Wolfgang Tiefensee réserve sa réponse définitive pour le 7 novembre.
La plateforme de correspondance de la compagnie se trouve actuellement à Astana, au Kazakhstan. Mais Moscou a profité de l’expiration fin octobre de l’autorisation de survol de son territoire pour fixer ses exigences. Ce sera l’aéroport russe de Krasnoïarsk ou un long détour pour nous contourner, avaient fait comprendre les Russes. En une semaine, ce contournement a coûté à la Lufthansa 600.000 litres de kérozène supplémentaires. Le transfert ne se fera pas dans un avenir proche, l’aéorport sibérien de Krasnoïarsk devant remplir de nombreuses conditions techniques. Outrés, plusieurs députés allemands ont dénoncé un chantage.