DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les mouvements xénophobes accaparent encore la fête nationale russe

Vous lisez:

Les mouvements xénophobes accaparent encore la fête nationale russe

Taille du texte Aa Aa

La Russie célèbrait ce dimanche la “Journée de l’Unité du peuple”. Depuis 2005, le 4 novembre remplace la fête nationale du 7 novembre qui marquait la Révolution bolchévique d’octobre 1917.

Sur la place rouge, à Moscou, le président Vladimir Poutine a déposé une gerbe au pied du monument dédié à Kouzma Minine et Dmitri Pojarski, dont les milices ont joué un rôle prépondérant pour libérer Moscou de l’occupation polonaise au XVIIe siècle.

Mais cette journée du 4 novembre dédiée au patriotisme a été immédiatement accaparée par les mouvements nationalistes et d’extrême-droite qui manifestent leurs rancoeurs xénophobes. Ainsi 2.000 personnes ont participé à une marche russe aux accents néo-nazis à Moscou, mais également à Saint-Pétersbourg, où plusieurs manifestants ont été interpellés après avoir pris à parti des commerçants asiatiques et caucasiens.

Pour dénoncer l’autorisation de ces “marche russes”, le parti d’opposition Iabloko a lui aussi organisé un rassemblement. Mais moins de 400 personnes ont répondu à cet appel contre la xénophobie et le fascisme.