DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Pakistan : colère des opposants à Pervez Musharraf

Vous lisez:

Pakistan : colère des opposants à Pervez Musharraf

Taille du texte Aa Aa

L‘état d’urgence décrété ce samedi par le président pakistanais a commencé à provoquer des manifestations ce dimanche. Un petit nombre de militants des droits de l’homme se sont rassemblés à Islamabad et à Lahore pour protester contre la fermeture de la Cour suprême. Certains d’entre eux ont été arrêtés. En tout, et selon le Premier ministre Shaukat Aziz, ce sont entre 400 et 500 personnes qui ont été interpellées depuis samedi, des arrestations qualifiées de “préventives”.

Plusieurs leaders de l’opposition politique ont été emprisonnés, ainsi que des avocats. Ces derniers, hostiles au président, ont prévu une grève nationale ce lundi.

Autre conséquence de cet état d’urgence, les élections législatives prévues mi-janvier pourraient être reportées. Si le Premier ministre s’est engagé à poursuivre ce processus électoral et à organiser ces élections, il a aussi admis qu’elles pourraient aussi bien être reportées d’un an.

L’ex-Premier ministre pakistanais Benazir
Bhutto n’a, elle, pas hésité à parler d’un deuxième coup d‘état de Musharraf. Enfin les Etats-Unis ont déclaré qu’ils allaient devoir rééxaminer leur aide au Pakistan.