DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Affaire de l'Arche de Zoé : les auditions ont repris pour les inculpés encore incarcérés au Tchad

Vous lisez:

Affaire de l'Arche de Zoé : les auditions ont repris pour les inculpés encore incarcérés au Tchad

Taille du texte Aa Aa

Pour ces dix Européens et quatre Tchadiens restés à N’Djamena, la procédure judiciaire devrait à présent s’inscrire dans la durée, surtout pour les six bénévoles français de l’association Arche de Zoé à l’origine de la tentative très controversée de transport en France de cent-trois enfants depuis le Tchad.

Hier, le président français est venu chercher à N’Djamena les trois journalistes français et les quatre hotesses espagnoles libérés auparavant par la justice tchadienne.

De retour à Paris, Marc Garmirian, l’un de ces journalistes, a témoigné : “Ils sont toujours convaincus du bien-fondé de la mission qu’ils se sont eux-même confiée, à savoir sauver ces enfants du Darfour. Mais ils ont fait preuve d’un amateurisme qui a eu des conséquences dramatiques pour les enfants”.

Paris a dit souhaiter que les ressortissants soient jugés en France pour leurs agissements, mais N’Djamena dit ne pas encore avoir reçu de demande d’extradition. De plus, les suspects doivent d’abord être inculpés en France, ce qui n’est pas encore le cas.