DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Candidats à l'adhésion : Bruxelles s'apprête à rendre des évaluations sévères

Vous lisez:

Candidats à l'adhésion : Bruxelles s'apprête à rendre des évaluations sévères

Taille du texte Aa Aa

La Turquie sous étroite surveillance. C’est en substance ce que devrait dire le rapport d‘évaluation de la Commission. Comme chaque année, l’Union européenne rendra publics mardi ses rapports sur l‘état de préparation des pays qui frappent à sa porte. Et la Turquie est encore loin du compte. Bruxelles devrait évoquer l’infuence persistante de l’armée sur la vie politique et les progrès à faire en matière de liberté d’expression, de religion, de droit des femmes et des minorités.
Outre la Turquie, six pays des Balkans occidentaux sont évalués. A commencer par la Croatie, qui a elle aussi entamé les pourparlers d’adhésion il y a deux ans et qui espère adhérer en 2009 ou 2010. Zagreb a beau être érigé en exemple pour ses voisins, il y a encore du pain sur la planche, insistera Bruxelles, en particulier dans la réforme du système judiciaire et la lutte contre la corruption. Deux faiblesses endémiques dans tous les pays des Balkans concernés, auxquelles s’ajoute une troisième, les tensions avec les minorités. Quant à la Serbie, elle ne pourra pas signer son Accord de stabilisation et d’association avec l’UE tant qu’elle n’aura pas fait la preuve de sa pleine coopération avec le TPI pour l’ex-Yougoslavie. Pour les Européens, l’arrestation de Ratko Mladic n’a que trop tardé.